Faire un bilan de compétences après un burn-out pour mieux rebondir

Vous avez vécu un burn-out et le retour à l’emploi vous inquiète ? Cet événement vous a fait remettre en question votre carrière et tout ce qui y est lié. Faire un bilan de compétences après un burn-out peut alors être une solution pour y voir plus clair. 

Plus qu’un accompagnement pour faire le point sur ses compétences, c’est un outil précieux pour mieux se comprendre et surtout redéfinir son avenir professionnel. Loin d’être une fin en soi, votre burn-out peut aussi être le début d’un tout nouveau projet, une occasion de repartir sur des bases saines. Découvrez avec nous 5 raisons pour lesquelles faire un bilan de compétences après un burn-out est une excellente idée.

Pour apprendre à se connaître

Vivre un épuisement professionnel est bouleversant. Cela entraîne des sentiments et des questionnements difficiles. On ne se reconnaît plus, on doute de tout : de ce que l’on aime, de ce que l’on ressent, de ses capacités. Pour sortir de cette situation, il faut faire la paix avec soi-même et surtout, (re)devenir son propre allié. 

Le bilan de compétences donne un cadre où l’on peut se retrouver avec soi-même. Il part de l’existant, l’analyse des compétences, pour s’étendre à d’autres thématiques connexes : les freins, peurs, blocages, envies et motivations vis-à-vis du travail. Dans notre conception de l’accompagnement, nous avons inclus des méthodes issues du coaching. Cela permet de prendre en compte la personnalité et les aspirations des bénéficiaires dans leur globalité, pas seulement en milieu professionnel.

Certains aspects, comme la reconnaissance de ses limites et de ses besoins, sont à impérativement analyser à la suite d’un burn-out. Le bilan de compétences aide à identifier ces frontières personnelles et à comprendre les conditions de travail nécessaires à son bien-être.

Faire un bilan de compétences après un burn-out doit être envisagé comme un soutien supplémentaire dans le processus de rétablissement. Il ne se substitue pas à un suivi psychologique. Il est cependant d’une aide précieuse pour croire à nouveau en son avenir professionnel.

Pour retrouver confiance en soi

Après avoir vécu un burn-out, il n’est pas rare de douter de sa valeur, de ne se sentir à sa place nulle part. Cette perte de confiance en soi peut être un obstacle majeur à la reconstruction d’une vie professionnelle épanouie. C’est là que le bilan de compétences intervient comme un outil pour rebâtir cette confiance perdue.

Commençant par une évaluation approfondie des compétences professionnelles et personnelles, le bilan met en lumière les talents et réalisations des bénéficiaires, souvent oubliés ou minimisés. Cela rappelle que, malgré les épreuves, leurs compétences et qualités demeurent valorisables.

Un bilan de compétences offre également l’occasion d’appréhender ses échecs ou les difficultés passées sous un angle constructif. Plutôt que de les percevoir comme des faiblesses ou des défauts, ils sont abordés comme des apprentissages.

De bien des manières, le bilan de compétences post-burn-out est plus qu’une démarche administrative ou un passage obligé vers le retour à l’emploi. Il fait partie intégrante de la reconstruction de soi et de la réappropriation de son parcours professionnel.

Pour repartir de zéro et changer de métier

Votre burn-out a laissé une trace indélébile sur votre carrière. Aujourd’hui, vous n’envisagez plus de retourner au même endroit, de faire les mêmes tâches, de côtoyer les mêmes collègues, comme si rien n’avait changé. Or, vous avez changé et souhaitez faire de même pour votre vie professionnelle.

Intimidant, cette bifurcation peut s’avérer salvatrice pour les personnes ayant vécu un burn-out. Elle offre un cadre entièrement neuf, propice à de nouvelles expériences, à façonner selon ses propres envies.

Faire un bilan de compétences après un burn-out facilite le changement en aidant à identifier des occasions professionnelles inédites. Après l’évaluation des compétences et des besoins, les bénéficiaires explorent différentes hypothèses, en accord avec leurs attentes. Cet accompagnement permet d’élaborer un plan de transition réaliste, en tenant compte des aspects pratiques tels que le timing, le financement, ou un projet de formation si nécessaire.

Pour trouver un meilleur équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle

Nombreuses sont les personnes qui, suite à un burn-out, désirent trouver un équilibre durable entre leur travail et leur vie personnelle. Le surmenage professionnel mène souvent à un oubli de soi et, par conséquent, de ses proches. Quand le travail vous vide de votre énergie, vous n’avez plus rien à donner à votre entourage, ce qui peut entraîner une détérioration des relations. Le burn-out agit alors comme un électrochoc, et c’est à mesure que l’on en sort que l’on se dit « plus jamais ».

Lors de l’étape introspective du bilan de compétences, le bénéficiaire va clarifier ses priorités, ce qui compte réellement pour lui. Cette prise de conscience l’aide à définir ses objectifs professionnels de manière à ce qu’ils soutiennent et reflètent ses valeurs fondamentales, plutôt que de leur faire obstacle.

Faire un bilan de compétences après un burn-out permet aussi de déterminer deux aspects indispensables au maintien de l’équilibre : 

  • les conditions de travail (cadre, horaires, télétravail) ;
  • les limites personnelles (apprendre à dire non, par exemple).

 

Avec les connaissances recueillies lors du bilan, il devient possible de concevoir un projet professionnel qui intègre de manière intrinsèque cet équilibre tant recherché.

Pour se constituer un projet professionnel dans lequel on se reconnaît

Trouver un projet professionnel épanouissant est un désir profond chez quiconque a souffert d’un burn-out. Le bilan de compétences joue alors le rôle de guide pour atteindre cet objectif, faisant le lien entre les aspirations individuelles et les réalités du marché du travail.

Prendre en main son retour à l’emploi contribue à la guérison, visant à cicatriser les plaies laissées par le burn-out. Un événement comme celui-ci marque profondément la personne qui le vit. Il y a un avant et un après, et il est bien souvent impossible de retourner à son poste précédent. 

Parce qu’on a mesuré l’impact que peut avoir le travail sur sa vie, on cherche alors à concevoir un projet professionnel en accord avec ses valeurs ou ses principes. Le bilan de compétences, à travers toutes ses étapes, permet de cibler un choix de carrière personnalisé, dans lequel retrouver le plaisir et la motivation.

Par bien des aspects, le bilan de compétences offre l’opportunité de se reconnecter avec soi-même, de redéfinir ses aspirations et de bâtir un avenir professionnel en harmonie avec ses besoins profonds. Faire un bilan de compétences après un burn-out donne une chance de se modeler une carrière qui respecte nos limites tout en étant source de satisfaction, d’épanouissement et de bien-être. 

C’est aussi un pas vers la réconciliation avec le travail, mais surtout, c’est un pas vers soi-même, vers la redécouverte de ses passions, de ses compétences et de son potentiel.

Chez ASENSILE, nous croyons fermement en vous et en votre capacité à vous réinventer et à (re)trouver la flamme. Nos consultants sont à votre écoute et vous accompagnent tout au long de cette démarche.